Vous êtes ici

Les expositions

Le site se compose d’une bâtisse principale de 3 600 m² et de quatre bâtiments se déployant autour d’une cour et d’une allée arborée, dans un parc de près de 3 hectares. Ses dimensions exceptionnelles orientent le projet artistique dans le sens d’une valorisation du geste artistique d’aujourd’hui. C’est pourquoi l’accent est mis sur l’accueil et le développement de résidences de création.
Tous les espaces : Préparation de la nouvelle saison à partir du 5 octobre 2019.
 
 
 
 
 

Grande Halle- Ludovic Chemarin© - Benoît, Christophe, Delphine, Gaël, Laura, Nathalie, Olivier.

Exposition visible du 5 octobre au 8 décembre 2019
Artiste : Ludovic Chemarin©
Commissariat :  Éric Degoutte.

En 2011, les artistes Damien Beguet et P. Nicolas Ledoux achètent contractuellement l’œuvre et le nom de Ludovic Chemarin – déposé au préalable comme marque par ce dernier-, après que celui-ci a décidé en 2005 de mettre fin à sa carrière artistique.

Ils en poursuivent depuis l’exploitation sous le nom de Ludovic Chemarin copyright (©), que ce soit en réactivant le travail de Ludovic Chemarin ou en créant de nouvelles œuvres.

A la fois projet conceptuel, entité artistique et plate-forme collaborative, Ludovic Chemarin© investit la Grande Halle d’une imposante installation qui présente d’emblée un double enjeu curatorial : celui de la construction de l’œuvre et de l’artiste – faisant ainsi de la question de ces figures un des fils conducteurs de cette nouvelle saison.

Dans la Grande Halle, on découvre une immense installation à laquelle ont participé de nombreux contributeurs, à mi-chemin entre exposition et showroom, faite de portraits, de fresque biographique, d’illustrations fantasmagoriques gigantesques faisant écho à ses motifs privilégiés. À travers la mise en place d’un gigantesque dispositif double-face, l’artiste-entrepreneur se meut tour à tour en commissaire d’exposition, biographe, commanditaire, collectionneur, scénographe ou encore designer.

L’ensemble joue des ambiguïtés entre vraie exposition et dispositif artificiel…

Parce qu’il interroge à plusieurs titres le statut, la nature et même l’unicité de l’artiste, ainsi que les cadres institutionnels ou marchands déterminant la valeur et la pérennité d’une œuvre artistique, Ludovic Chemarin© est invité à devenir une figure importante de la nouvelle saison artistique des Tanneries intitulée Figure[s], en déployant sur une saison entière de nouveaux dispositifs créatifs pour accompagner les temps forts de la programmation.

Dans le prolongement des questionnements soulevés par l’installation Benoît, Christophe, Delphine, Gaël, Laura, Nathalie, Olivier suivront donc, plus tard dans la saison, deux autres interventions conçues en miroir par Ludovic Chemarin© : Jardin d’hiver (Centre d’accueil et de documentation des Tanneries) et Jardin ouvert (Parc de sculptures).

Informations, dossiers et visuels pour la presse : communication-tanneries@amilly45.fr

Renseignements et réservations visites et ateliers : publics-tanneries@amilly45.fr

 

Galerie haute, Verrière, Hall -  Éric Baudart

Exposition visible du 5 octobre 2019 au 5 janvier 2020
Artiste : Éric Baudart
Commissariat :  Éric Degoutte.

Inaugurant trois espaces de l’étage -le Hall, la Verrière, et la Galerie Haute- d’une grande exposition traversante, Éric Baudart présente un ensemble d’œuvres produites entre 2018 et 2019, révélant l’attention forte que l’artiste porte à dégager la poésie de l’objet-rebus, à inviter aux relectures de l’espace et à réamorcer le regard sur des figures familières, mâtinées par le temps.

Mêlant tableaux, sculptures et une installation monumentale faite de panneaux verticaux tapissant les lieux pour en transformer radicalement la perception, Éric Baudart (né en 1972 à Saint-Cloud, vit et travaille à Paris) déploie une exposition-installation globale, au sein de laquelle il pose et recompose les frontières entre réalité et fiction.

Ceintures de natation désarticulées, affichages de ville arrachés et accumulés comme autant de strates d’un passé rénové par l’artiste grâce à l’ajout de peintures pastel et acidulées, pneu effiloché, papier millimétré rehaussé de peinture cuivrée, dorée ou argentée… tous ont un rôle à jouer dans l’entreprise de réactivation, voire de réenchantement, mise en place par l’artiste.

Dans un rapport sensible à la matière et aux formes, basculant entre réalisme et abstraction, Eric Baudart puise dans leurs accidents ou leurs érosions sous l’effet du temps. Il formule l’hypothèse d’une superposition poétique du réel et de la fiction, que le visiteur est invité à compléter de sa propre sensibilité.
Informations, dossiers et visuels pour la presse : communication-tanneries@amilly45.fr
Renseignements et réservations visites et ateliers : publics-tanneries@amilly45.fr

Petite Galerie - Alain Biet "Similitudes"

Exposition visible du 5 octobre au 15 décembre 2019
Artiste : Alain Biet
Commissariat :  Éric Degoutte.

Alain Biet dessine méthodiquement, grandeur nature, les objets de son environnement quotidien. Invité à en proposer une sélection dans la Petite Galerie du centre d’art cet automne, il présente un ensemble de dessins exclusivement en lien avec le corps. Ils laissent apparaître,  en creux, une figure dessinée par ce monde d’objets qui nous entourent.

Depuis 2004, Alain Biet (né en 1959 à Montrichard, vit et travaille à Blois) a entrepris de dessiner et de peindre, à l’aquarelle, TOUS les objets qui entrent chez lui.

Brosses à cheveux, brosses à dents, dentifrices, vernis à ongles, lotions pour le corps, pommades, blaireaux, rasoirs électriques, ciseaux, lunettes de ski, montres, téléphones, écouteurs, tous et d’autres encore trouvent une place dans l’opération au long cours entreprise par l’artiste, qu’il présente comme une « mise à plat ethnographique« .

À travers une scénographie épurée reposant sur un principe de face à face, Alain Biet sélectionne et agence ces relevés précis d’une réalité domestique, par paires ou en grandes séries, faisant émerger de leur incroyable profusion des similitudes et des dissemblances.

Si les dessins d’Alain Biet peuvent rappeler le flot des images qui s’inscrivent sur nos écrans ou encore les « instantanés » photographiques, ils n’en demeurent pas moins les résultats d’une entreprise artistique artisanale méticuleuse, inscrite dans un temps long d’élaboration des formes, qui leur confère un relief supplémentaire. Au fil des années, les modèles changent, les rasoirs se mécanisent, leur design s’épure… Là se situe peut-être le cœur du riche paradoxe sur lequel repose l’œuvre d’Alain Biet, qui s’évertue à capter à la main les expressions momentanées d’une modernité en constante évolution.

À la croisée des planches encyclopédiques et des imagiers Google, en passant par les jeux des sept différences ou de Memory, les dessins d’Alain Biet offrent un large spectre d’appréhension et d’interrogation du réel et de sa représentation. Entre approches ethnographique, empiriste et ludique, l’artiste procède à un drôle d’inventaire dont émergent petit à petit des familles de figures, usuelles et familières. Véritables mise à plat du réel, les Similitudes d’Alain Biet renvoient à des processus de construction d’imaginaires communs autant que personnels, soulignant avec la subtile justesse du pinceau les entrelacements de l’intime et du collectif.

Informations, dossiers et visuels pour la presse : communication-tanneries@amilly45.fr

Renseignements et réservations visites et ateliers : publics-tanneries@amilly45.fr

 

Contexte de préfiguration du Centre d’art Les Tanneries

En préfiguration de l’ouverture officielle du Centre d’art Les Tanneries, la ville d’Amilly  donne carte blanche à L’AGART, l’association galerie d’artistes implantée dans le bourg depuis 2001. Depuis 2007, sur les tanneries encore en friches acquises par la ville, nombreux sont en effet les artistes, émergents ou confirmés, qui ont investi cet espace à ciel ouvert dans le cadre de résidences de création organisées par la ville d’Amilly sur les périodes d’été, et souvent en collaboration avec L’AGART.

Depuis 15 ans, L’AGART a aussi régulièrement organisé des expositions dans sa galerie, située au cœur du bourg. Elle y a présenté l’œuvre de plus de 80 artistes, édité des catalogues et initié un travail de sensibilisation auprès des publics.

 

Retour sur "œuvre aux singuliers"

Sur une invitation faite par la ville, sa directrice artistique, Sylvie Turpin, revient sur les temps forts de cette programmation avec l’exposition collective,  œuvre aux singuliers.  Elle présentera dans la Grande halle des Tanneries, d’une superficie de 1 500 m2  des peintures et des sculptures d'artistes des années 1970 à nos jours qui ont inspiré la ligne éditoriale de la galerie : Martin Barré, Christian Bonnefoi, Erik Dietman, Norman Dilworth, Jean-Pierre Pincemin, François Rouan, Claude Viallat, Jan Voss. Explorant sans a priori ce qui fait la réalité de la peinture – motif, surface, inscription du geste sur la toile -  ces artistes en interrogent les évolutions possibles, inventent de nouvelles manières de peindre et d’envisager le tableau. Il en est de même dans le champ de la sculpture où l’emploi de matériaux de récupération et d’objets du quotidien favorise les bricolages ludiques de formes. Se développant à la marge de toute forme d’académisme, ces univers artistiques singuliers ont apporté une contribution décisive à l’art d’aujourd’hui. 

 

Histoire des formes

Pour l’inauguration du Centre d’art contemporain Les Tanneries, en contrepoint d’une exposition portée par la ville d’Amilly et organisée par l’AGART au rez- de- chaussée de l’édifice, une exposition collective sera réalisée par Eric Degoutte, directeur du centre d’art, dans la Galerie haute d’une superficie de 500 m2. En invitant des artistes liés à l’histoire de l’abstraction, il expose avec Histoire des formes des gestes, des décisions, des attitudes et des protocoles singuliers qui en poursuivent l’histoire au temps présent, en revisitent les fondements et les prolongent.

 

 

Pour en savoir plus

Centre d'art contemporain : 

234 rue des ponts - 45200 Amilly

Horaires d'ouverture : 
Du mercredi au dimanche de 14 h 30 à 18 h 00

 

Informations pédagogiques, médiation, développement culturel :
Jeanne Pelloquin
Tél. : 02 38 98 90 00

Presse, communication, partenariats : 
Louise Le Moan
Tél. : 02 38 98 89 99